Ce couteau passe-partout convient à pratiquement tous les types de personnages en GN, qu'il s'agisse de roublards, de rôdeurs, de chasseurs, de brigands endurcis ou de simples soldats. C'est une arme secondaire idéale pour les archers et les pillards, de même qu'un choix idéal pour le combat à deux armes

 

Caractéristiques

Longueur total: 45 cm

Longueur de la lame: 30 cm

Largeur de la lame au plus large: 3 cm

Longueur de la prise: 12.5 cm

Largeur de la garde: 6.2 cm

Épaisseur de la lame: 2 cm

Point de balance: 0 cm

Poids: 150 gr

 

Comme pour toutes nos produits Athena, ce modèle comprend :

 

– Une pointe renforcée molle et robuste conçue pour l’estoc;

– Une structure solide prête à parer

– Un contrepoids dans la poignée pour une maniabilité sans pareil;

– Une garantie de 2 ans 

– Un vernis SANS LATEX et imperméable

 

Arme factice sécuritaire faite de mousse conçue pour le combat de grandeur nature, le cosplay, le théâtre et le cinéma.

 

Le produit peut légèrement différer de l’image sélectionnée.

Couteau du forestier - 45CM

90,00 €Prix
  • Tous nos couteaux pour Grandeur Nature sont conçus pour être sécuritaires. Leur conception les rendant légers et furtifs, ils sont un excellent choix pour les combats de ruelle, les assassinats ou les secours d’urgence sur le champ de bataille. Leur structure plus fine n’est pas conçue pour le combat contre les épées et armes plus longues. Les manches, moulés en résine de polyuréthane, sont résistants et semi-flexibles et les lames sont offertes en fini normal ou ébréché.

  • La corde grinçait sous sa charge, un simple amas de fibres faisant son possible pour retenir la masse d'un rocher de près d'une tonne, levé haut dans la canopée des bois, caché dans le feuillage. Lyz essuya la sueur de son front, essayant de garder sa respiration sous contrôle malgré l'anxiété qu'elle sentait enfler en elle. Préparer le piège avait pris cinq d'entre eux, et les autres rôdeurs la regardaient alors qu'elle gardait sa lame en main, prête à couper la corde et relâcher l'énorme pierre. Un rocher était tout ce dont ils avaient besoin pour vaincre cette chose, mais il devait atterrir à la perfection. Ils n'auraient pas de seconde chance. La trappeuse aux cheveux roux écoutait attentivement les sons de la forêt, aussi elle remarqua le silence dans les bois bien avant d'entendre les pas pesants résonner dans le sol mou. Le monstre approchait. Le géant avait suivi la piste, comme ils l'avaient planifié, mais il était énorme, bien plus grand que les estimations à plus de 10 mètres de haut. Il avait un visage bouffi et rougeaud, avec une barbe salle(sale), des dents plates et noircies et des petits yeux porcins. La chose avait fait un repas de tout un camp de bûcheron quelques jours plus tôt. Il fallait l'arrêter avant qu'il n'atteigne un village, celui de Lyz et sa famille étant le prochain sur sa route.

    Sentant son couteau de chasse glisser entre ses mains moites, Lyz essuya rapidement ses paumes contre sa cape avant d'enligner la lame acérée contre la corde, son regard vert fixé sur la forme imposante. Le temps sembla se ralentir, et la corde grinça d'agonie, si fort que le géant se tourna dans leur direction, ses yeux fixés sur la rôdeuse presque comme s'il pouvait la voir à travers son camouflage. Il fit un pas, puis son visage grotesque se tordit dans une grimace de colère. Il savait ! Un des trappeurs plus jeune eut peur et sursauta avant de prendre ses jambes à son cou, paniqué. Lyz ne pouvait rien faire pour l'arrêter; elle garda ses pupilles rivées sur sa cible. Le géant prit chasse derrière le rôdeur, retournant sur la piste en une foulée. Il bougeait si vite ! Ses jambes colossales lui faisaient parcourir des distances en un seul pas. Incapable de calculer son mouvement avec précision, Lyz prit un risque et coupa la corde d'un geste fluide avant que le géant soit hors de portée. Juste au moment où la créature était en train de se pencher pour saisir sa proie, le rocher se fracassa sur sa nuque avec un bruit sourd. Le monstre s'affala face première, vaincu par chance et instinct. Malheureusement pour le jeune fuyard, il n'eut pas le temps de bouger hors de la chute à temps. Si seulement il avait suivi l'exemple de Lyz et gardé son sang froid.