Cette épée longue de type bâtarde présente une lame large et imposante idéale pour les chevaliers, les guerriers endurcis et les mercenaires vétérans. Parfaite pour les grandeurs natures, cette arme simple et élégante présente une excellente maniabilité et une poigne confortable pour le combat. C'est une arme qui évoque expertise et le talent d'un épéiste talentueux

 

Caractéristiques

Longueur total: 110 cm

Longueur de la lame: 81 cm

Largeur de la lame au plus large: 6.5 cm

Longueur de la prise: 21 cm

Largeur de la garde: 18 cm

Épaisseur de la lame: 2.8 cm

Point de balance: 7 cm

Poids: 612 gr

 

Comme pour toutes nos produits Athena, ce modèle comprend :

 

– Une pointe renforcée molle et robuste conçue pour l’estoc;

– Une structure solide prête à parer

– Un contrepoids dans la poignée pour une maniabilité sans pareil;

– Une garantie de 2 ans 

– Un vernis SANS LATEX et imperméable

 

Arme factice sécuritaire faite de mousse conçue pour le combat de grandeur nature, le cosplay, le théâtre et le cinéma.

 

Le produit peut légèrement différer de l’image sélectionnée.

Épée du maître d'armes - 110CM

190,00 €Prix
  • Toutes nos épées pour Grandeur Nature et Cosplay sont conçues sécuritaires et durables pour le combat récréatif avec des pointes molles pour l’estoc. Les manches, gardes et pommeaux, moulés en résine de polyuréthane, sont résistants et semi-flexibles et offerts avec différentes options de couleurs et d’apparences. Plusieurs options d’apparences sont aussi proposées pour les lames, ainsi que des manches faits de bois franc recouverts de cuir ou laqués.

  • Marius avait occupé son poste depuis presque 30 ans. Capitaine de la garde pour le domaine seigneurial, ce maître d’armes vétéran était maintenant bien avancé dans la soixantaine et se faisait souvent prendre à la légère en raison de son âge. Affaissé par le poids des ans, le peu de cheveux qu'il lui restait était gris et il avait bien dû rapetisser avec l'âge. Au premier regard, il avait l'air en forme, mais il était clair qu’il n’était plus à son apogée; il avait plus la silhouette dodue d'un grand-père que d'un dangereux guerrier. Pourtant, il avait clairement le respect de ses gardes et était traité avec une certaine révérence même par son seigneur et ses enfants. La plupart pensaient sûrement qu'il devait ce statut à son ancienneté et ses longues années de loyaux services. Toutefois, dès que Marius était contraint de dégainer sa lame, on comprenait vite que son poste de capitaine n'avait rien d'honorifique.

    Le vieux maître d’armes avait été choyé avec une mémoire photographique, mais qu’il n’avait aucun amour pour les livres ou les histoires. Ce qu'il mémorisait, c'était des mouvements, des gestes, des parades. Après des années à combattre pour son seigneur, le sergent d'armes avait vu des centaines de guerriers en action, avait touché à presque toutes les armes imaginables et avait vu tous les scénarios de combat auxquels il pouvait penser. Il n'avait pas été surpris en combat depuis presque une décennie. En fait, il pouvait pratiquement prédire les gestes de ses adversaires, comme une sorte de devin, toujours un mouvement d'avance sur ses ennemis. Même s'il n'était pas le plus rapide ou le plus fort, il était en mesure de parer la plupart des attaques, si prévisibles pour lui, et de riposter pour un coup décisif au moment parfait pour une victoire rapide. Il n'était pas un combattant spectaculaire, mais son économie de mouvement était terrifiante à voir, assez pour faire taire tous ceux qui avaient commis l'erreur de le prendre de haut en raison de son apparence. L'épée bâtarde qu'il portait au flanc avait enseigné cette leçon à plusieurs guerriers arrogants, parfois définitivement.